Une virée en Italie

Vert pré, blanc lait et rouge tomate. Ce ne sont pas seulement les couleurs du drapeau mexicain, ce sont également celles de l'Italie.
Les liens qui existent entre ces deux pays ne s'arrêtent pourtant pas là. En effet, si le Mexique a offert à l'Italie des produits qui font désormais partie intégrante de son patrimoine culinaire (imaginez-vous un seul instant ce que serait la gastronomie italienne sans tomate, ni poivron ?), l'Italie est aujourd'hui une source d'inspiration intarissable pour les grands chefs mexicains. Regardez donc comment Santiago Ortega réinterprète les classiques gnocchi di patate, avec, bien entendu, des produits du cru !



Gnocchi de camote / gnocchi de patate douce
d'après une recette de Santiago Ortega

gnocchi
© Laurange

Pour 4 personnes, il vous faut :
400g de patates douces*
180g de farine de blé + QS pour le plan de travail
du sel

Pelez les patates douces et faites-les cuire dans un litre et demi d'eau additionnée de 20g de sel. Quand elles sont tendres, égouttez-les parfaitement et réduisez-les en purée. Versez cette purée dans une terrine, laissez-la refroidir puis incorporez peu à peu la farine, jusqu'à obtention d'une pâte homogène et souple. Notez que, en fonction du degré d'humidité de votre purée, de la température de la pièce ou de l'âge du capitaine, vous devrez peut-être ajuster légèrement le niveau de farine. Roulez la pâte en boudins de 2cm de diamètre puis saupoudrez-les légèrement de farine. Aplatissez légèrement les boudins de pâte avec le plat d'un couteau, puis découpez-les en morceaux d'environ 1cm de largeur. Formez les gnocchi avec vos doigts. Si vous le souhaitez, roulez chaque gnocchi sur la partie interne d'un râpe à légume pour les décorer, ou striez-les à l'aide d'une fourchette (je compte sur vous pour en faire des plus jolis que les miens !) Disposez-les au fur et à mesure sur un linge fariné, en évitant qu'ils ne se touchent.
Faîtes bouillir une grande casserole d'eau salée et jetez-y les gnocchi. Dès qu'ils remontent à la surface, ils sont cuits. Egouttez-les et servez sans attendre.

patates douces
© Laurange
* Ortega utilise pour cette recette des patates douces de couleur pourpre, qui donnent aux gnocchi une belle couleur violette. J'ai pour ma part choisi des patates douces oranges. C'est cette variété que vous trouverez le plus facilement en France, dans vos supermarchés. Choisissez des patates douces bien colorées, bien fermes, et sans meurtrissure. Vous pourrez les conserver dans un endroit frais (hors du réfrigérateur), aéré et sombre pendant 7 à 10 jours.

Ortega sert ces gnocchi avec un filet de thon mi-cuit, du chutney de piment au vinaigre d'ananas, et accompagne le tout d'une boule de glace à l'ananas. Dégustez-les également avec un filet de crème liquide ou avec votre sauce préférée, vous verrez : c'est tout aussi délicieux et surprenant.


Lien permanent

_ Laurange || 30-08-2007    1 Grain de sel - Commentez

Ecrit par : coco chantrelle - vif / docolette.canalblog.com/

Quel bonheur de trouver (grâce à blog appétit ce genre de recettes.)Je me suis empréssée de l archiver et je la testerais dés que je pourrais.

Le 26-09-2007 à 07:56


interface et design par Dogstudio.be & Edit-it | textes, photos, illustrations et autres © Laurange saveurs mexicaines