L'aventure c'est l'aventure

Si mes précédents billets vous avaient déjà fait trembler d'effroi, un conseil : passez votre chemin !

Après les sauterelles et les vers d'agave, un autre animal a franchi la barrière du comestible : le lombric.



photo : www.interet-general.info

Au Mexique, on a coutume de le consommer en quantité quasi-industrielle chaque 28 décembre, jour des innocents. La manière la plus simple et la plus courante de le préparer est de le pocher quelques secondes à peine (plus longtemps il devient caoutchouteux) dans l'eau bouillante. Il est alors à peine cuit, très fondant et juteux à l'intérieur.

Ca vous écoeure ?
Je pensais moi-même ne pas être capable de surmonter mon aversion.
J'ai croqué le premier du bout des lèvres, guettant avec anxiété mes premiers hauts le coeur. J'ai fermé les yeux. J'ai cru défaillir.

Et s'il était encore vivant ?
Bon dieu, mais pourquoi les vers de terre me dégoûteraient-ils plus que les sauterelles ou les vers ?

Mais j'ai réussi ! Je l'ai mangé ! Et vous savez quoi ?
Je ne le regrette pas. Ces petites bêtes ont une saveur absolument extraordinaire. Un léger goût de terre, un peu comme de la betterave, mais beaucoup plus doux, légèrement fruité.

Bref, tout ça m'encourage pour poursuivre la suite de mes aventures ! Il me reste en effet encore plein de saveurs nouvelles à découvrir : oeufs de fourmis, jumiles (petites punaises vivantes), oeufs de mouche...


Mise à jour 02/01/06 :
Le 28 décembre au Mexique, c'est l'équivalent du 1er avril en France.
Les journaux se déchaînent et publient des pages entières de fausses nouvelles : un politicien de gauche crée une ligne de sacs de voyage de luxe en collaboration avec Louis Vuitton, U2 annule son concert tant attendu au Mexique, une vidéo porno des jumelles Bush est découverte sur internet...
Vous y avez tous cru, c'était pourtant un canular : on ne mange pas de vers de terre au Mexique ! Mon billet du 28 décembre n'était cependant pas qu'un tissu de mensonges, car on mange bel et bien des vers d'agave, des sauterelles, des oeufs de fourmis, des jumiles (punaises vivantes) et des oeufs de mouches au Mexique. Comment ça, vous ne voulez plus me croire ?!


Lien permanent

_ Laurange || 21-05-2007    1 Grain de sel - Commentez

Ecrit par coco chantrelle - Vif france - Site : docolette.canalblog.com/

je ne passerais pas mon chemin! je ne dis pas que je n aurais pas un moment de répulsion si je les voyais dans mon assiette (éducation culinaire oblige mais ouverture d esprit oblige aussi) mais cela ne m empêcherez pas de les gouter ..

Le 26-09-2007 à 08:18


interface et design par Dogstudio.be & Edit-it | textes, photos, illustrations et autres © Laurange saveurs mexicaines